Non classé

La fin d’un “standby”

« La vie s'arrête lorsque la peur de l'inconnu est plus forte que l'élan. » Hafid Aggoune

6 mois à être prestataire de l’assurance-emploi.  6 mois à envoyer des curriculum vitae, à passer des entrevues, à chercher des solutions avant que l’assurance-emploi prenne fin. Quand on est maman monoparentale, ça commence à être long et stressant surtout.

L’inquiétude de ne pas s’en sortir prend le dessus. Les alternatives pensées, cherchées et qui auraient été potentielles, ne fonctionnaient juste pas. Le retour aux études, ne se passe pas non plus comme j’aurais espéré.

C’est la première fois que mon avenir se dessine devant rien. Pas de tangible, tout de suite, right fuckin’ now.

6 mois à paniquer et à ne pas trop savoir où me garocher. Envisager le travail dans une grande chaîne d’alimentation, où l’orgueil en prendra pour son rhume. Envisager le pire, l’aide sociale… Mais comme la loi a changé, je préfèrerais l’éviter et “solide”.

Se poser la question chaque matin “Comment je vais réussir à m’en sortir ?” – Être découragée du peu de possibilités. S’affaisser, s’épuiser mais se relever les manches tous les matins.

Le calvaire a pris fin cette semaine. Enfin ! J’ai réussi à faire le changement de carrière désiré et à trouver un emploi dans ce genre de domaine.

Je suis sous le choc comme “post-traumatique”. Tout le stresse a lâché d’un coup. Moi, je ne réagis juste pas à la nouvelle. Aucune réaction. Je suis juste “brûlée”. Un peu “blindée” contre les bonnes nouvelles. J’imagine que c’est un peu normal. Je dois encore attendre une “claque” à un moment donné.

On dit souvent: “que ce qu’on l’on veut est de l’autre côté la peur”. C’est la première fois de ma vie que je m’éloigne autant de ma zone de confort. Se permettre de choisir sa place, de réfléchir et de penser son avenir. J’ai réalisé que c’était quelque chose de très paniquant pour moi. Moi qui a toujours 12 plans de “survie” et qui s’adapte selon les situations.

Au final, ce qui est important, je crois, c’est de s’écouter. Les conseils de Pierre-Jean-Jacques peuvent être intéressants, sauf qu’on s’éparpille sur la vraie voie/voix à suivre. C’est particulièrement difficile à réaliser.

Merci à Services intégrés pour l’emploi pour l’accompagnement pendant tout ce temps. Pour leur patience, réconfort et l’appui. Je vous serai éternellement reconnaissante ❤

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s