#Constatations

Nos enfants: le miroir de nous-mêmes.

DSC_0204

 

Hier, ce fut la première journée où je m’inquiétais dans mon travail “d’affirmation de soi”. Effectivement, j’assume mes gouts bizarres, dont entre autre, mettre du vernis à ongle noir.

Mais depuis que j’en achète et que j’en porte, je n’ai pas pensé aux filles qui seraient fortement intéressées par la chose !

J’ai vraiment eu un choc culturel hier, lorsque Bianca remplissait un questionnaire pour son devoir d’école.

Couleur préférée: hésitation. Elle les aime toute. Je lui donne pas le choix. Finalement, hésitation rose et noir. Bon bien elle va prendre rose (dans ma tête) ! Non, finalement, c’est noir.

Animal préféré: (dans ma tête ça donne le chien, à cause de Tao… ben non !) Le rat !

Bon le rat c’est pas mon idée, mais l’idée de son père. Mais si on note que son père est aussi “fucké” que moi, on est pas sorti du bois avec nos filles ! Et dans le genre “je me sacre de toute et surtout du monde” son papa est champion numéro 1 dans la catégorie ! C’est même étonnant que la maison soit décorée aussi sainement et que des bouts de bras ensanglantés ne dépassent pas des murs (bon j’exagère!).

Suite à ce questionnaire étonnant, j’ai miss Bibi qui se rappelle que “maman a du vernis à ongle noir!”. Et évidemment, elle en veut ! MALAISE ! L’idée de faire une syncope à son professeur ne m’enchante pas trop. Je m’en sors en lui proposant une autre couleur parce que c’est possible que Mme F. “tripe pas” ! J’ajoute que lorsqu’elle sera au secondaire, elle fera bien ce qu’elle voudra (erreur?!).

Bref, je me rends bien compte que dans l’affirmation de nos gouts, ben oui, on influence un peu malgré nous nos enfants. C’est pas voulu mais en même temps, c’est automatique aussi. On vit tous ensemble.

En même temps, quand j’ai acheté une tuque en forme de Hello Kitty, j’ai eu peur qu’elle se fasse achaler et elle m’a dit d’un ton ferme “je m’en fous moi j’aime ça bon”! Je lui ai même fait un “high five” pour la féliciter !

Je suis fière d’elle et j’espère qu’elle va continuer dans se sens. Même si je reste toujours l’air bête quand elle me dit qu’elle veut un truc avec des têtes de mort Confus!

4 réflexions au sujet de “Nos enfants: le miroir de nous-mêmes.”

  1. Tu me rappelles quand Kev s'est acheté ses premiers bandanas pis qu'il m'a dit qu'il trippait sur les longs manteaux de cuir… c'est tellement années 80! Pas de sa génération du tout, mais c'était comme en lui! Pareil pour le dessin 🙂 C'est full trippant je trouve 🙂

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s