#Opinions

Normalité

Y a des discussions très “profondes” ce matin autant sur Facebook que sur twitter. On jasait qu’en 2010, me semble qu’être gai c’est pas plus pire que d’être hétéro. Mais, j’ai bien l’impression que ce qu’on pense “acquis” ne l’est pas vraiment. Dans le sens que les guais vivent encore des préjugés et on a pas besoin d’aller bien loin pour entendre des remarques du genre “C’est pas normal, c’est une maladie!”.

J’ai toujours tendance à me demander (et les gens autour de moi aussi) ben c’est quoi la normalité. Pour moi c’est de rentrer dans le moule et de faire partir du troupeau de moutons. Tsé, quand la moitié de la ville trippe sur Brad Pitt, ben t’es normale si t’embarques dans le lot.

Pour moi être normale, c’est disparaitre dans la foule. Quand tu te fonds dans le tas et que personne ne peut te pointer du doigt. Là, t’es dans la gang et là, t’es correct. Mais on s’entends-tu que c’est plate à mourir??????

Je me décris bizarre parce que j’aime les bizarreries. Mais je ne m’affiche pas. Trop peur du monde “normal”! Ce qui explique ma blondeur depuis l’âge de 17 ans, parce que j’ose pas autre chose. Mes vêtements aussi. N’empêche que la petite fille full normale s’est quand même fait écœurée à 13 ans parce que j’étais trop sage? Trop tranquille en classe ??? On m’a même “tapé” dessus pour une question de feuilles de cartable! Répercussion, je ne m’assume pas. Mes gouts fuckés je les montre que très peu, et je ne l’exprime pas du tout.

Mais il faudrait peut-être que la société arrête de mettre une ligne entre le “normal” et ce qui est excentrique. Quant à moi, que deux personnes s’aiment, c’est ben leurs affaires, s’ils sont heureux. Et c’est pas parce que tu as les cheveux bleus que tu n’es pas une personne intelligente ou remplis de belles qualités.
Je l’ai appris à mes dépends au Cegep, alors que le sosie d’Alice Cooper (ma super soso) me demandait de faire équipe avec elle en sociologie. Et ben maudit, j’ai eu les plus belles notes de ma vie. Parce que le sosie d’Alice Cooper était (et est encore) une personne fantastique qui savait me pousser pour travailler plus fort.

Peut-être aussi que la normalité en 2010 ne devrait pas être la même que celle de 1940 ??? !!! Faut peut-être passer à autre chose? Ouverture d’esprit??? Je pense pas que la société comme telle va en mourir de toutes façons !

4 réflexions au sujet de “Normalité”

  1. Je me classe dans les pas normales… par rapport à mon entourage. Je suis toujours celle qui fait pas ce qu'on attends d'elle, ou qui fait pas comme les autres.
    Sinon, j'imagine que puisque rien ne parviens à me « choquer » vraiment et que je suis capable de considérer le point de vue de quelqu'un de totalement différent de moi… Je dois encore être « pas normale ».

    J'aime

  2. Qu'est-ce que la normalité?

    Ce mot est difficile à définir car il peut y avoir autant de définition qu'il existe d'individus dans l'univers.

    Je tente une définition. Disons que la normalité repose sur des concepts établis et acceptés par un ensemble d'individus.

    Donc être bizarre n'est pas nécessairement anormal. Parce qu'on a tous ses bizarreries, alors on serait tous anormaux.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s